previous arrow
next arrow
Slider

Somain, Jean-François

Lucien Théorêt
ISBN : 978-2-923715-26-1

 

Né à Paris le 20 avril 1943, Jean-François Somain y a vécu six ans. Il a passé son enfance à Buenos Aires et son adolescence, depuis 1957, à Montréal. Après un an dans l’aviation canadienne, il a vécu quelque temps en Ontario et au Manitoba. En 1965, il s’est établi à Ottawa, où il a épousé Micheline Beaudry, originaire de Verner, en 1968. Depuis 1995 il vit au lac Bell, dans la Gatineau.

Il a obtenu une maîtrise en économie de l’Université d’Ottawa en 1970. Après avoir été, pendant un an et demi, chef de la section des statistiques du ministère des Finances, il a fait carrière au ministère des Affaires étrangères. Il a pris sa retraite en 1998. Son métier l’a amené à vivre en Argentine, au Sénégal, en Indonésie et au Japon, et la curiosité l’a entraîné dans soixante-dix pays sur tous les continents, dont il a souvent fait le décor de ses ouvrages. Romancier, conteur, nouvelliste, essayiste, poète et dramaturge, il s’intéresse à toutes les formes littéraires – la fiction réaliste et la poésie, le théâtre et la nouvelle, l’essai, le conte fantastique, la science-fiction, le roman d’aventures et la littérature de jeunesse. Il est membre de l’Uneq, du PEN, de l’AAAO et de l’AAOF.

Il a commencé à écrire à l’âge de quinze ans. En 1960, sous le nom de Christian Vasneil, il fondait la revue La Forge, qui a circulé dans les milieux bohèmes de Montréal. Depuis 1966 sous le nom de Somcynsky, et depuis 1989 sous le nom de Somain, il a publié cinquante-trois ouvrages (quarante-quatre romans, six recueils de nouvelles, deux essais et un recueil poétique), et une centaine de nouvelles, poèmes et articles divers parus dans des revues, des recueils et des anthologies au Québec, en France, en Belgique et au Japon. Il a aussi fourni une vingtaine de scénarios et de nouvelles lus à la radio ou joués à la télévision. Son roman Tu peux compter sur moi a été traduit en japonais. Sa nouvelle Dire non a été retenue dans une anthologie des meilleures nouvelles de science-fiction publiée par Le Livre de Poche (Hachette).

Il a reçu le prix Solaris en 1981 pour sa nouvelle 2500; deux prix Boréal en 1982 (meilleure nouvelle de science-fiction pour Le cœur du monde bat encore et meilleure nouvelle fantastique pour Un départ difficile); le prix Esso du Cercle du livre de France en 1983 pour son roman La frontière du milieu; le prix Louis-Hémon de l’Académie du Languedoc en 1987 pour son roman Les visiteurs du pôle Nord; le second prix au concours de nouvelles de Radio Canada en 1989 pour sa nouvelle Le déjeuner sur l’herbe; une mention honorable de l’Académie du Languedoc en 1992 pour son roman La vraie couleur du caméléon; le Prix Excellence 2006 des éditions de la Paix pour son roman Envie de vivre. Il a été invité d’honneur au Salon du livre de l’Outaouais en 2002, invité d’honneur au Salon du livre de Montréal en 2005, et membre de plusieurs jurys littéraires du Conseil des Arts du Canada, du Conseil des arts et des lettres du Québec et d’autres organismes et fondations au Canada et à l’étranger. Il a fait une tournée de conférences en Argentine et au Paraguay en 2003 et a donné de nombreuses causeries dans des écoles secondaires et des bibliothèques du Québec, de l’Ontario et de Colombie-Britannique.

 

Le tueur des pompes funèbres
« Je vous dirai tout simplement que les rebondissements sont nombreux et colorés, que vous ne vous ennuierez pas du tout. (…) Quand Jean-François Somain accepte de faire quelque chose, il le fait bien. Qu’il s’agisse de créer un personnage, de concevoir une intrigue ou de raconter une histoire. »
Paul-François Sylvestre

Le Métropolitain
2-8 avril 2008

 

Karine
« Jean-François Somain est un fameux conteur d’histoires. On entre dans ses fictions sans vraiment s’en apercevoir, tant le ton est juste et naturel, tant elles doivent ce qu’il faut à la réalité. »
Réginald Martel
La Presse
30 juin 1996

Bienvenue chez Marcel Broquet, La Nouvelle Édition - Boutique en ligne de livres numériques et livres papier Ignorer